// Accueil / La restauration complete d’une porsche 356 at2 cabriolet de 1958

La mission : réaliser une restauration « haut de gamme » pour une Porsche 356 A cabriolet à l’historique limpide.Tellement de belles histoires toutes fabriquées pour ne pas s’arrêter sur celle-ci qui a le mérite d’être vraie…

01

Aujourd’hui est un jour important pour nous et pour un propriétaire heureux qui attend avec impatience de pouvoir rouler un jour dans un magnifique cabriolet Porsche 356 A qu’il espère dans un état le plus proche possible de ce qu’il était lors de sa sortie d’usine il y a 54 ans.

Et comme toujours, après un inventaire précis, tout commence par un démontage respectueux mais néanmoins très complet.

02

Coincé prés du réservoir, nous trouvons un holster (vide), quelques douilles de 357 magnum et avec les clefs, une plaque d’identité militaire au nom de : Jerry C. Gongaware.

03

Bien entendu cela attise notre curiosité et après quelques recherches voila ce que l’on trouve sur Internet :

Jerry C. Gongaware

96,born,1914, in Brush Creek, son of, Jerry C. and Pearle (Rose) Gongaware.

Jerry C. Gongaware, 96, of Youngwood, passed away Tuesday, March 22, 2011. He was born Aug. 17, 1914, in Brush Creek, to the late Jerry C. and Pearle (Rose) Gongaware. Mr. Gongaware was a veteran of World War II, serving in the Army Air Corp as a flight engineer on a B-24 Liberator. He was attached to the 8th Air Force and was a survivor of the deadly air attack on oil refineries in Ploiesti, Romania, known as Black Sunday. He was a longtime member of the American Legion. Mr. Gongaware spent most of his working years in the aviation industry. He was president of Airfleet Inc. at Allegheny County Airport and spent several years as the director of maintenance at Latrobe Aviation. He was a good man.

04

Ce Cabriolet Porsche 356 A par ailleurs dans un état de conservation remarquable pour un cabriolet A est donc très probablement une « première main »

Les renforts (afin que la caisse ne se déforme pas) sont soudés et il ne reste plus qu’a enlever la boite et le train arrière avant de la conduire au sablage.

05

06

Toutes les pièces démontées sont précieusement triées et conservées dans des cartons, y compris bien entendu celles qui sont irrécupérables, car au moment du remontage il est précieux d’avoir des références authentiques.

07

La couleur « silver metallic » code 608 d’origine est clairement visible en dessous de tous les éléments que l’on démonte, mais également sur le tableau de bord jamais repeint

08

09

prete pour partir au sablage

10

retour du sablage

11

12

pas vraiment de surprise, le remontage des élément de carrosserie va pouvoir commencer

13

14

15

16

à suivre …

17

18

Et n’oubliez pas de suivre notre actualité au jour le jour sur notre page Facebook.